Vos plus beaux messages !

Juillet 2018

Bonjour,

J'ai été un élève de Venezia Photo 2018, mais pas dans votre classe. (Je fais la supposition que ce mail est lu par Olivier Follmi).
J'avais été très ému par votre conférence, j'étais venu vous le témoigner à la fin de votre session.

Je suis allé à Kiev le week-end dernier pour réaliser une photo dans la rue, une mise en scène avec des modèles ukrainiennes, et des enfants : quelque chose de compliqué à mettre en oeuvre, beaucoup d'énervement de préparation, du repérage de lieux.
Les deux jours du shooting, il a fait un temps de chien : de la pluie au pire, de la grisaille au mieux. Les shootings n'ont rien donné.

Et je me suis souvenu de votre histoire, qui a été et reste pour moi une grande leçon non seulement de patience, mais aussi de modestie : celle de votre photo sur d'un pont suspendu entre 2 montagnes, que le soleil ne frappe qu'à une saison. Vous y êtes allés plusieurs fois, mais à chaque fois le temps était couvert, et vous avez mis plusieurs années à obtenir la photo que vous vouliez.

Ce souvenir a précédé et suivi ma prise de vue : je ne la considère pas comme un échec, et je n'ai conçu aucune frustration.

C'est vraiment grâce à vous.
Merci encore,
Joël B. le 5 juillet 2018

 

Février 2016

Cher Monsieur Föllmi,

Je suis française établie au Québec depuis plus de 4 ans. J'ai rencontré ici mon mari d'origines québécoise et égyptienne (entre autres...) Je suis de votre avis quand il s'agit de dire que je suis d'un peu partout et donc citoyenne du monde.

L'année passée, alors que je venais d'assister à une représentation des grands explorateurs, j'ai vu votre nom apparaître pour la programmation de 2016.
Adepte de vos photos depuis plusieurs années, je n'ai pas hésité une seconde.
Je suis tombée enceinte quelques mois plus tard et la date prévue d'accouchement était la veille de la représentation. Le hasard des choses et la patience de notre bébé ont fait en sorte que j'ai pu assister à votre conférence très très enceinte mais en pleine forme et heureuse d'être là.

Je ne saurai vous exprimer toute ma reconnaissance et mon admiration. Vous nous avez fait voyager à travers le monde et à travers nous-mêmes. Vous êtes messager de l'espoir et je trouve cela incroyable. Je suis certaine que notre bébé bien au chaud a écouté chacune de vos paroles, a ressenti chacune de mes émotions et cela ne va que le rendre plus beau. Votre humilité était magique à voir et je vous remercie d'avoir tant partagé avec nous durant cette soirée. Je suis ressortie de cette salle différente et incroyablement reconnaissante.

Merci tout simplement.
Hélène
Montréal, représentation des grands explorateurs, 18 février 2016

 

Monsieur Föllmi,

Cela fait quatre ans que je suis abonnée aux Grands Explorateurs et je peux affirmer sans l’ombre d’un doute que votre film conférence sur l’Himalaya est le meilleur que j’ai vu jusqu’à présent. Vous m’avez profondément bouleversée, à un point tel que je n’ai pu retenir mes larmes de tout l’entr’acte. Ces parents qui confient leurs deux enfants à des inconnus afin de leur ouvrir les yeux sur un monde différent du leur, c’est une preuve d’amour hors de tout doute. Et que dire de votre générosité et de votre grandeur d’âme d’avoir pris sous votre aile ces deux enfants, vous et votre femme, et de leur avoir permis de s’épanouir et de devenir deux adultes instruits, ancrés au XXIe siècle tout en ayant gardé leurs valeurs ancestrales. Wow ! Il subsiste encore des humains qui sont capables de grandes choses pour leur prochain.

En regardant votre périple sur le fleuve gelé dans ces conditions abominables, je ne peux m’empêcher de me faire la réflexion suivante : qu’est-ce qui pousse des humains à s’installer dans un endroit aussi reculé pour vivre dans des conditions aussi difficiles, loin de tout, sans même connaître l’existence d’une civilisation moderne de l’autre côté de la montagne ? Ça me dépasse complètement…

La 2e partie de votre film était toute aussi émouvante. J’ai aimé l’approche humaine que vous avez préconisée au lieu de tomber dans les clichés de film « touristique ». Les paysages étaient saisissants et les portraits des personnes qui ont croisé votre route étaient un véritable témoignage d’une belle humanité, diversifiée et pleine d’espoir. Lorsque j’ai quitté la salle à la fin de la représentation, je n’ai pu que constater le silence qui y régnait. On aurait dit que nous étions tous en pleine méditation, à remettre en question notre mode de vie moderne, axé sur le capitalisme et sur l’individualité. Merci d’avoir ouvert mes yeux sur un autre monde qui existe en parallèle du nôtre. Le réveil est brutal, mais nécessaire pour un monde meilleur…
Tania
Terrebonne, Québec le 10/02/16

Bonjour madame Morvan. Nous avons assisté ce 3 février à la conférence d’Olivier aux Grands Explorateurs à Saint-Georges de Beauce. Ce fut à notre point de vue la présentation la plus émouvante, toutes années confondues aux Grands Explorateurs. Nous nous sommes procuré le DVD mais depuis, nous avons décidé d’en offrir un exemplaire à un couple d’amis. Est-il possible pour vous d’effectuer cette vente et de nous expédier le DVD. Merci.
Richard
Saint-Georges de Beauce le 09/02/16

Après avoir touché le ciel, hier au Grand-Théâtre de Québec, je voudrais bien avoir et voir de vos nouvelles. pour continuer à y puiser un brin d'humanité positive...
Merci, et continuez à nous donner de l'amour et du courage, vous êtes un être d'exception.
Danielle 
Québec, le 01/02/16

 

Décembre 2014

Bonjour Monsieur Föllmi,
Il y a tout juste 20 ans, vous me faisiez découvrir le Zanskar lors de la présentation de votre magnifique documentaire "Le Fleuve gelé", à Auxerre. J'en étais ressorti bouleversé, tant par la qualité de votre travail, que par cette grande aventure humaine que vous racontiez si humblement. Après avoir avalé tout ce que j'avais pu trouver en matière de littérature sur le Zanskar, je m'étais promis d'aller voir de plus près ce fabuleux peuple Himalayen. Les turpitudes de la vie rendant les choses quelquefois bien difficiles, ce n'est qu'en septembre 2014, que j'ai enfin pu effectuer ce rêve, en passant 3 semaines dans cette étonnante région. Nouveau hasard de la vie, puisque 20 ans après, vous même, revenez à Auxerre présenter votre nouveau documentaire, tout aussi émouvant, sur le devenir de vos deux enfants Motup et Diskit. Quelle belle trajectoire pour ces deux enfants voués à une vie sans avenir, alors qu'ils sont aujourd'hui bien installés à Leh.
Merci pour tout ce que vous faites, et merci de m'avoir à nouveau fait rêver.
Jacques


Bonjour Olivier,
Après un week-end passé au coeur de deux vos ouvrages ("Hommage au Tibet" et "Si Loin des Hommes, Si près de Dieux)", au regard de l'émotion et des réflexions suscitées
en moi (peu de livres ont eût jusqu'ici le pouvoir de me faire verser des larmes), je n'ai qu'une envie aujourd'hui, celle de vous remercier. J'ai le sentiment d'avoir poussé une porte et je ne vois plus du même oeil le monde qui nous entoure et surtout la société dans laquelle nous vivons. Je ne saurais m'étendre davantage, les mots me paraissant bien incapables de traduire la profondeur et la teneur de mes sentiments.
Encore merci.
Très respectueusement,
Cyrille

Novembre 2014

Je vous ai découvert voilà plus de 20 ans à travers vos écrits qui m’ont marqué par leurs contenus, principalement deux hivers au Zanskar. Et j’ai continué à vous suivre à travers vos autres ouvrages toujours avec autant d’admiration. Vous m’avez permis de m’intéresser au bouddhisme, au Zanskar, à l’Himalaya. Vos photos merveilleuses accompagnées d’écrits pleins de sagesses et d’espoirs n’ont pu que m’émouvoir. Vous écouter fut un grand plaisir et qu'elle sagesse remplie d humilité vous dégagez.
Encore merci, dommage que notre échange n’ait pas été plus long.

Un admirateur


Un très beau moment de partage, d'espoir et de pur bonheur ! Merci du fond du coeur et merci pour le rêve que je vais chérir jusqu'à ce qu'il devienne la plus belle des réalités ;
Karen, Paris


Bonsoir,
Je viens d'assister à la projection de votre documentaire au cinéma
Chaplin à Denfert.
À vrai dire je suis venue un peu par hasard, puis je me suis laissée
aller, envouter, émerveiller.
Vous croyez en la femme, en l'homme.
Vous avez enrichie mes interrogations sur la condition humaine.
Vos mots sont justes et vos images bouleversantes.
Ce soir, je me suis sentie un peu différente.
Merci,
Maud

Août 2014

Bonjour,
j'ai reçu le tirage ; l'emballage est d'une grande qualité de protection et à permis de garder le tirage intact. La qualité du tirage permet la restitution de l'image et de l'émotion qui y est liée, grand merci à vous et à Olivier Follmi pour son approche humaniste de la photo et de son partage de cet etat d'esprit.
Cordialement Sylvain

© © Olivier Follmi